SEO on page, photo de l'article

Le SEO On-Page abordé modestement (mais full valeur)

|

Si vous êtes là c’est pour en apprendre plus sur le SEO On-Page et vous avez bien raison !

Il s’agit d’un incontournable pour prendre position sur Google et je dirais même qu’il s’agit de la BASE d’un bon référencement naturel.

Allez sans plus attendre commençons l’article:

Qu’est-ce que le SEO On-Page ?

On peut considérer que le SEO on-page comme la fondation d’une maison. Le but est de peaufiner et d’optimiser chaque élément de son site pour le rendre de plus en plus attrayant et compréhensible pour les moteurs de recherche. 

On va se concentrer sur les aspects du site comme la rédaction du contenu, la structure des pages, les balises de titre, et bien plus encore. Au contraire du SEO Off-page qui lui s’occupera des élément hors site.

Le but est de guider les robots des moteurs de recherche pour qu’ils comprennent mieux le sujet et la valeur de votre contenu. Et pour que tonton Google puisse correctement donner la bonne position à votre page dans son moteur de recherche.

Il est recommandé de passer par un consultant SEO, car il s’agit d’un domaine pointu du SEO.

Regardons maintenant les différents leviers pour réussir en SEO On-Page !

Les éléments clés du SEO On-Page

Un bon meta-titre, c’est quoi ?

Il ne faut pas sous-estimer un bon titre… votre taux de clic en dépend !

Pour rédiger un bon titre, je vous propose 6 critères pour un combo gagnant :

  1. Définissez le “Quoi” : Votre titre doit préciser le sujet ou l’objet de votre contenu.
  2. Éclairez le “Comment” : Intégrez la méthode ou la façon dont le sujet est abordé.
  3. Révélez le “Pourquoi” : C’est souvent lié à la requête principale de l’utilisateur et donne le contexte ou la raison.
  4. Incorporez la Motivation : Cela ajoute une couche d’engagement ou d’incitation.
  5. Enrichissez avec le “Comment” du “Quoi” : Pour une nuance supplémentaire, expliquez comment aborder ou comprendre le “Quoi”.
  6. Respectez la brièveté : Assurez-vous que votre titre ne dépasse pas 65 caractères, espaces inclus, pour une lisibilité optimale sur les moteurs de recherche.

Bon c’est peut-être un peu théorique ! Aller je vous propose un exemple :

“Lancer un blog rentable : Guide pratique de A à Z”

  1. Le “Quoi” : “Lancer un blog” – Il s’agit de la mise en place d’un blog
  2. Le “Comment” : “Guide” – Fournit des étapes ou des instructions
  3. Le “Pourquoi” : “rentable” – La raison principale pour laquelle quelqu’un voudrait suivre ce guide
  4. La Motivation : “rentable” – La promesse d’un gain ou d’un avantage, incitant à la lecture
  5. Le “Comment” du “Quoi” : “de A à Z” – Une promesse d’avoir une information complète
  6. Brièveté : Le titre a 49 caractères, respectant la limite demandée

Bien sûr, n’oubliez pas d’inclure votre mot-clé dans votre titre.

La méta-description, utile ?

Google ne prend pas en compte la meta description dans son algorithme, puis il le réécrit dans l’affichage des résultats de recherche… le cochon.

Pour le coup, pas d’astuce ni de méthode, votre seul objectif avec la méta-description est d’attirer le clic avec du copywriting (si Google accepte de l’utiliser..)

Ah, enfaite.. vous pouvez ajouter votre mot-clé pour qu’il apparaisse en gras dans les recherches et la méta-description ne doit pas dépasser 155 caractères.

Voilà, rien de spécial à ajouter

Structure du site et architecture

Une structure claire et logique facilite la navigation des utilisateurs et des robots d’indexation. 

Utilisez des URL descriptives et simplifiez la hiérarchie de votre site pour améliorer l’expérience utilisateur et le référencement. 

Par exemple, une URL bien structurée pour une page spécifique pourrait ressembler à : www.votresite.com/garderie-pour-chien-courchevel

Et une architecture claire et logique de site comme dans l’image ci-dessous:

Illustration d'une bonne structure de site internet

En bonus, je vous ajoute ce que vous ne devez pas faire:

Illustration d'une mauvaise strucure de site internet

On utilisera l’indication “no index” pour les pages non utiles à l’utilisateur.

Optimisation des images et des vidéos

Très simple : on ajoute notre mot-clé ou un mot-clé proche sémantiquement dans le “alt” des images / des vidéos. Bien sûr on formule la phrase pour la rendre “descriptive du contenu”

Comme par exemple “un chat mangeant de la nourriture pour chat”, si je cible comme mot-clé principal “croquette pour chat”

Optimisation du contenu pour le SEO On-Page

Importance des mots-clés

Toute la stratégie de rédaction va se baser sur une chose : les mots-clés

Chaque page de votre site doit viser un mot-clé principal, je dis principal car on peut avoir des mots-clés secondaires, mais restons sur quelque chose de simple 1 mot-clé = 1 page.

Quand on rédige un contenu, on rédige pour se positionner sur un mot-clé visé.

Faire ça petite recherche de mot-clé pépère

Trouver des mots-clés est un élément indispensable pour ta stratégie SEO, voici 3 outils pour t’y aider :

1. Google Search Console : C’est gratuit, la donnée vient de Google, bref, quoi de mieux ? La seule condition est d’avoir un site internet déjà en place pour collecter la donnée et l’analyser. Rendez-vous dans l’onglet “Performances” pour voir sur quel mot-clé votre site apparaît

2. La suite gratuite de Ahref :  Pour trouver l’outil on écrit “ahrefs keyword generator” sur Google et on clique sur le premier lien sinon rendez-vous ici. Vous rentrez le pays ciblé et l’idée de mot-clé que vous avez en tête comme “QUOICOUBEH”. Et vous aurez le droit au volume de recherche, la difficulté SEO et une liste de propositions pour agrandir votre recherche!

3. Possibilité de mot-clé de SEMrush (payant): Cet outil est une pépite ! Vous saisissez votre nom de domaine et celui de votre concurrent et l’outil vous donnera tous les mots-clés de votre concurrent ou vous n’êtes pas positionné. Honnêtement, on peut construire une stratégie solide juste en copiant le concurrent !

(MAIS BRUNO, TU NOUS DONNES QUE 3 OUTILS / TECHNIQUES ??!!! J’EN AI VU AU MOINS 1000 sur d’autres BLOG !)

Oui, car en réalité ce sont les 3 outils que j’utilise au quotidien, et qui permettent de : 

  1. Connaître votre positionnement (Google Search Console)
  2. Élargir les possibilités (ahrefs keyword generator)
  3. Connaître les concurrents (Possibilité de mot-clé de SEMrush)

Pourquoi faire compliquer quand on a tout ce qu’il faut ? Puis, il ne suffit pas d’avoir la liste d’outils la plus grande, mais il faut surtout réussir à les utiliser correctement et à développer son sens critique.  Mais si tu le souhaites, je te partage ici une liste d’outil SEO qui pourra t’aider.

Pour t’aider à gagner du temps dans ton SEO on-page, je te propose une liste de prompts SEO.

Comment faire de la bonne rédaction SEO ?

Si vous ouvrez votre onglet “favoris” vous allez remarquer que tous vos favoris répondent au moins à 1 des critères suivants :

  • Ils répondent à des questions que je ne savais même pas que j’avais sur le sujet.
  • Ils partagent des réponses que je connaissais déjà d’une manière qui donne plus de contexte, ou qui me fait me sentir intelligent.
  • Ils ne me font pas tourner la tête en essayant de suivre la logique.
  • Ils disent exactement ce que l’auteur veut dire, en donnant le contexte complet au lieu de me laisser deviner ce qu’ils veulent dire, par exemple : “La balle rouge a volé par-dessus la clôture et l’a fait tomber de son vélo” contre “La balle rouge l’a fait tomber de son vélo”.
  • Ils ne divaguent pas ou ne répètent pas de points ennuyeux.
  • Ils incluent des exemples auxquels je peux m’identifier.
  • Ils décomposent des concepts complexes en utilisant des métaphores ou des analogies compréhensibles.
  • Ils incluent des captures d’écran des fonctionnalités en application qu’ils décrivent – ils montrent littéralement, ils ne disent pas seulement.
  • Ils me disent comment utiliser une ressource spécifique pour faire quelque chose – au lieu de simplement me dire quoi faire.
  • Ils partagent une idée nouvelle, ou donnent un nom à quelque chose que je connaissais déjà 😅.
  • Ils présentent un argument fort qui me fait m’intéresser à ce qu’ils disent.

Le “LEMA framework” représente : Logique (Logic), Explicité (Explicitness), Mémorabilité (Memorability), Actionnabilité (Actionability), il peut être intéressant d’ajouter ce “framework” à votre plan d’action SEO.

1. Logique

Sans contrainte, vous pourriez écrire 4’000 mots sur les tomates.

  • Sont-elles un fruit ou un légume ?
  • Leur couleur
  • Leur origine…
  • etc.

La logique restreint votre champ d’écriture afin que vous n’écrivez que ce que votre public a besoin de lire, et dans l’ordre où il en a besoin.

C’est ce qui structure et organise vos idées et consolide vos arguments pour qu’ils soient persuasifs. C’est-à-dire un contenu complet exempt de ces répétitions agaçantes que personne ne supporte

Quand vous écrivez une section, quelle est la prochaine question logique que cette section soulève ? 

Voici un exemple :

Déclaration : Vous devriez lire des livres.

Question logique : Pourquoi ?

Déclaration : Lisez des livres pour élargir vos connaissances.

Question logique : Comment les livres élargissent-ils vos connaissances ?

Pour suivre la logique d’un public cible, on peut se poser 3 questions simples à leur sujet :

  • Que savent-ils ?
  • Que veulent-ils savoir ?
  • Que doivent-ils savoir ?

Les réponses aident à comprendre :

  • Quels concepts ne nécessitent pas d’explication (ce qu’ils savent)
  • Sur quels concepts insister (ce qu’ils veulent savoir)
  • Quels concepts présentés comme nouveaux (ce qu’ils doivent savoir)

Intégrez la logique de vos titres à vos paragraphes si vous voulez garder les lecteurs sur la page.

2. Explicité

Qu’est ce que vous voulez dire, enfaite ?

L’explicité aide à transmettre clairement et précisément le message souhaité au lecteur.

il n’y a pas de place pour la supposition. Si vous écrivez sur une analyse de produit, par exemple, et que vous voulez parler des outils à utiliser, au lieu de dire quelque chose comme “utilisez un outil qui montre les données historiques”, dites explicitement “utilisez un outil comme Google Analytics qui montre les données historiques”.

Un exemple plus simple :

❌ Créez un contenu facile à lire.

✅ Créez un contenu avec des mots simples que les gens ne chercheront pas sur Google.

L’explicité aide le lecteur à relier les points, à apprendre exactement ce qu’il faut faire, plutôt que de partir avec plus de questions.

Si vous êtes bloqué, demandez-vous “qu’est-ce que j’essaie de dire ici ?”.

Répondez. Puis sondez votre réponse jusqu’à ce que vous soyez satisfait.

3. Mémorabilité

La nouveauté est mémorable.

Par exemple, les concepts inventés. 

  • La technique Skyscraper (Technique du Gratte-ciel)
  • Product-Led Content (Contenu orienté produit)
  • Pain-Point SEO (SEO axé sur les points de douleur)

Tous ces cadres qui ont bouleversé/secoué l’industrie ne partagent rien de nouveau.

Et cela n’a pas besoin d’être un concept inventé non plus. 

Voici quelque chose de plus puissant : la conviction. 

La conviction est polarisante, mais c’est aussi ce qui pénètre profondément dans l’esprit du lecteur et le persuade de considérer votre contenu comme vraiment bon.

La nouveauté est mémorable, mais la capacité à s’identifier l’est aussi.

Si les gens peuvent se souvenir de ce que vous avez partagé, cela signifie qu’ils l’ont trouvé intéressant, l’ont compris ou s’y sont identifiés.

  • Les captures d’écran et les graphiques décrivent des concepts de manière que les mots ne peuvent pas.
  • Les analogies établissent des parallèles avec des concepts familiers.
  • Les exemples facilitent la compréhension en apportant du contexte.

On peut les utiliser comme suit :

  • Captures d’écran pour montrer à quoi ressemblent les étapes dans une application.
  • Exemples pour décrire à quoi un concept ressemblerait dans la vie réelle.
  • Analogies pour introduire les lecteurs à des concepts plus avancés.
  • Graphiques personnalisés pour cartographier les concepts.

4. Actionnabilité

Les gens lisent du contenu parce qu’ils veulent faire quelque chose. Votre travail est de les amener à faire cette chose afin qu’ils puissent obtenir des résultats et vous considérer comme le héros.

Vous inspirez l’action lorsque votre contenu laisse aux utilisateurs une compréhension exacte de :

  • À quoi leur transformation pourrait ressembler.
  • Ce qu’ils doivent faire pour réaliser cette transformation.
  • Comment ils doivent faire ces choses.
  • Et quels outils ils ont besoin pour les faire.

Source : framework LEMA de LILY UGBAJA

J’ajouterai un dernier point, l’importance du respect du E.E.A.T. de Google qui va vous permettre de créer un contenu pertinent et authentique.

Où trouver un consultant SEO pour mon SEO on-page ?

Un expert SEO a un coût, mais vous permettra de gagner énormément de temps dans votre mise en place SEO !

Conclusion

Maintenant, il ne reste plus qu’une étape ! Appliquer les conseils de ce guide, mettez en place toutes les recommandations dès aujourd’hui, le SEO n’attends pas !

2 façons pour vous aidez en SEO

  1. Apprendre à rédiger des pages qui TOP 1 sur Google (noté 4.8/5 sur 35 avis) : en savoir plus
  2. Trouver les opportunités SEO “pépites” de votre site via un audit SEO en vidéo : en savoir plus
Photo de Bruno Santos

A propos de l’auteur

Je m’appelle Bruno Santos, consultant SEO depuis 2020!

J’ai eu le privilège d’accompagner de nombreuses petites et moyennes entreprises, comme Kanel, Spinefootwear, Reserver.fr, Bisou.co ou encore The Art Office à renforcer leur présence sur Google avec mon accompagnement SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *